logo

Environnement

Charte environnementale Soremo
Le recyclage des moteurs hors d’usage nécessite d’importants moyens techniques pour garantir un traitement respectueux de l’environnement.
SOREMO s’est ainsi dotée des meilleurs outils pour limiter les émissions de ses installations.

Qualité de l'eau

L’ensemble du site est doté d’un revêtement étanche qui permet de canaliser tous les effluents liquides issus des eaux de ruissellement. Toutes ces eaux sont acheminées vers notre station de traitement-centrifugation puis sont stockées dans d’immenses réservoirs. Grâce à ce système, SOREMO ne puise pas d’eau publique pour son activité et les eaux pluviales du site sont intégralement consommées lors des opérations de lavage et de refroidissement du métal liquide.
Il n’y a aucun rejet liquide de nos installations.
Les solides extraits du traitement d’eau présentent un pouvoir calorifique très intéressant et sont ainsi valorisés comme combustible de substitution en cimenteries.

Qualité de l'air

L’affinerie quant à elle est équipée d’un système de filtration des fumées très élaboré. Après refroidissement, les gaz sont cyclonés puis sont acheminés vers un dépoussiéreur à manches filtrantes garantissant un rejet très inférieur aux normes actuelles.
Un absorbant spécifique est également introduit dans les réseaux de captation afin de piéger tous les micro-polluants tels que les métaux lourds ou les dioxines.
L’ensemble de l’installation est doté d’une auto-surveillance avec enregistrement en continu des taux émis. Des mesures réglementaires viennent également valider régulièrement l’efficacité du procédé.

Éthique

Tous ces efforts ont été récompensés par l’obtention du seul agrément administratif français spécifique à la valorisation des moteurs hors d’usage. Maillon essentiel dans la chaîne du recyclage, SOREMO participe activement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, puisque la production d’aluminium recyclé consomme 95% d’énergie en moins que la fabrication du métal primaire.