logo

Process

1. Réception

Chaque camion de marchandises est pesé et fait l’objet d’une vérification d’absence totale de radioactivité.
Une fois les marchandises vérifiées et triées selon leurs catégories, elles sont acheminées vers nos installations de broyage et de concassage.

2. Concassage, broyage

Concassage et Broyage - Soremo
Les moteurs sont chargés, selon leur nature, dans l’un de nos trois concasseurs afin de les réduire en morceaux d’une granulométrie inférieure à 10 cm.
Le produit ainsi obtenu est introduit dans un système de lavage spécial en circuit fermé.
Un tri magnétique est ensuite effectué afin de séparer les non-ferreux des aciers et de la fonte.
Un contrôle manuel sur la fonte et l’acier permet ici de retirer tous les éléments susceptibles d’affecter la qualité de ces produits.
Les éléments non-ferreux issus de cette étape sont alors acheminés vers nos installations de séparation densimétrique

3. Séparation des non-ferreux

Séparation des Non-Ferreux - Soremo
Les non-magnétiques issus du broyage contiennent de l’aluminium, du cuivre, du zamack, du laiton et des non métalliques.
Ces produits sont séparés par différence de densité dans une installation entièrement automatisée utilisant des liqueurs denses.
Une première séparation à une densité de 3,2 permet d’isoler l’aluminium et les non-métalliques des autres métaux lourds, une seconde séparation à une densité de 1,6 permet alors d’isoler l’aluminium des non-métalliques.
L’aluminium ainsi extrait est alors dirigé vers notre atelier de fusion.

4. Fusion de l’aluminium

Fusion de l'Aluminium - Soremo
L’aluminium issu du broyage puis de la séparation densimétrique est fondu pour être affiné et transformé en lingots destinés au marché automobile.
Soremo dispose d’un four rotatif basculant entièrement automatisé ainsi que d’un four à sole équipé d’un bassin d’affinage de 30 tonnes.
Tout au long du processus de fusion, des prélèvements sont effectués pour analyse spectrographique et correction en fonction des spécifications requises par nos clients.
Du silicium, du cuivre, du manganèse et d’autres métaux d’ajout sont alors introduits dans le métal en fusion.
Une fois que la mise au titre du métal est effectuée, l’aluminium est filtré puis coulé dans une chaîne à lingoter.
Le refroidissement des lingots emploie exclusivement de l’eau issue du recyclage des eaux de pluie.
Les lingots sont alors mis en palettes selon les spécifications de chaque client..